Les fêtes de fin d’année approchent à grands pas et avec elles, leur lot d’adoptions…et d’abandons. En effet, Noël représente souvent l’occasion d’adopter un animal (phénomène du « chien-cadeau »), mais est également la seconde période de l’année, après l’été, où l’on compte le plus d’abandons. Aussi, on ne le dira jamais assez : l’adoption doit se faire en toute conscience, sans mésestimer la responsabilité qu’implique l’accueil d’un chien. Toutefois, et si vous avez mûrement réfléchi votre décision, sachez qu’une adoption auprès d’une association  pourrait présenter des avantages non négligeables par rapport à un achat.

Quelques chiffres

La France est la triste championne d’Europe des abandons d’animaux. On en compte  100 000 chaque année, dont un tiers environ sont des chiens.  La Société de Protection des Animaux (SPA) en accueille 40 à 50%, le reste étant soit recueilli par d’autres organismes de protection animale, soit euthanasié. En 2018, la SPA a accueilli  6 500 chiens.

Raisons de l’abandon

Les raisons motivant l’abandon d’un chien sont diverses. Certains propriétaires sont dépassés : ils sous-estiment les frais engendrés par l’animal (alimentation, santé) ou le temps à lui consacrer (jeu, promenades, câlins).  On citera également la contrainte liée aux vacances : le chien n’est pas accepté sur le lieu de villégiature et sa garde devient problématique. Si bien qu’il est abandonné à la veille des congés…ou sur la route des vacances. Enfin, on rappellera rapidement certaines causes, que les bénévoles évoquent les larmes aux yeux, ou la rage au ventre, tant elles semblent absurdes : il aboie, il est collant, il est vieux, il a trop d’énergie, il sent mauvais, je n’aime pas sa couleur…

Avantages de l’adoption

L’adoption présente de nombreux avantages par rapport à l’acquisition d’un chien auprès d’un éleveur ou d’une animalerie.

Son coût, tout d’abord. En France, les tarifs sont fixés librement et le prix d’un chien peut fluctuer entre 500  et 5 000€. Le coût d’une adoption en refuge est bien moindre : il s’élève en moyenne à 150€.  Cette somme sert à couvrir les frais vétérinaires de vaccination et/ou stérilisation et d’identification de l’animal engagés par l’association. Un double-avantage ici : pour un « petit » prix, vous adoptez  un animal identifié et primo-vacciné !

Autre atout de l’adoption : vous pouvez opter pour un chien adulte. Et qui dit adulte, dit animal sage, sociable, déjà éduqué, propre et démontrant souvent une extrême reconnaissance vis-à-vis de son maître. Toutefois, si votre préférence va aux chiots, les refuges en proposent également. Car malheureusement, ces derniers ne sont pas épargnés (abandon pur, portée « sauvage »).

Autre intérêt : vous avez l’embarras du choix.  Mâle ou femelle, jeune ou sénior, croisé ou de race…sans parler du conseil du personnel, qui pourra vous renseigner sur le caractère de chaque pensionnaire !

Enfin,  on citera un avantage extrêmement gratifiant : vous accomplissez une bonne action et vous donnez une seconde chance à un animal, qui, en retour, vous offrira des montagnes d’amour !

L’adoption via une association est un choix éthique qui profite à tous : vous êtes heureux, vous rendez un toutou heureux et vous soutenez un refuge – chacun y trouve son compte !   

Conditions et démarches

La première démarche à accomplir est sans nul doute la réflexion personnelle. L’adoption d’un chien sous-entend une prise de conscience de ses implications : budget à allouer, disponibilité (jeu, soins, balades fréquentes), question des vacances et de la garde. Une fois la décision prise, un premier contact dans un refuge de chiens abandonnés ou auprès d’une association de protection animale est préconisé. Il permet de repérer les chiens à l’adoption et de choisir son futur compagnon à quatre pattes. Il permet également d’échanger avec l’équipe, afin de récolter des informations sur l’animal (vécu, tempérament, état de santé) et d’affiner son choix. Une seconde visite en famille (enfants et autre(s) compagnon(s) à 4 pattes inclus) est recommandée, afin que le toutou fasse connaissance avec ses nouveaux partenaires de vie ! Si le contact est bon et le choix arrêté, il s’agit ensuite de fournir des pièces justificatives nécessaires à l’établissement du contrat d’adoption : pièce d’identité, justificatif de domicile de moins de 3 mois et parfois justificatif de revenus.

Pour aller plus loin…

Vous pouvez consulter le site web des principales fondations en France :

SPA : www.la-spa.fr

Fondation 30 Millions d’Amis : www.30millionsdamis.fr

Fondation Brigitte Bardot : www.fondationbrigittebardot.fr

FAA : www.fondationassistanceauxanimaux.org

A noter que la SPA organise, les 7 et 8 décembre prochains, le Noël des Animaux. Il vous sera possible de visiter le(s) refuge(s) de chiens abandonnés SPA de votre département.

Les autres associations de protection animale sont souvent répertoriées sur internet. Il suffit de vous rendre sur le site des Pages Jaunes pour prendre connaissance des différentes associations à proximité de votre domicile. Les réseaux sociaux sont aussi un excellent moyen d’effectuer vos recherches. Enfin, il existe des annuaires en ligne, qui répertorient les différentes associations de protection animale (dont le plus connu, Le Journal de la Protection Animale, www.lejpa.com).

Vous connaissez Gudog?

Gudog est une plateforme qui met en relation des dog sitters expérimentés avec des propriétaires de chiens. Notre plateforme permet à chaque propriétaire de trouver le dog sitter idéal, en facilitant la réservation et en garantissant un paiement sécurisé. Gudog est la meilleure alternative aux chenils.