Le chien est un animal “endothermique”, ce qui signifie qu’il peut réguler sa température corporelle en fonction de la température de son environnement. Par conséquent, ils peuvent ressentir à la fois la chaleur et le froid. Ainsi, lorsque les chiens ont froid en hiver, ils activent des mécanismes pour conserver leur chaleur interne et en été, au contraire, ils tentent de l’expulser.

Comment savoir si mon chien a froid ?

Certains chiens sont plus frileux que d’autres. En revanche, certaines races sont mieux adaptées aux climats froids, comme le Saint-Bernard ou le Husky sibérien. D’autres, au contraire, ont une couche de graisse moins épaisse et un pelage plus fin qui résiste moins bien au froid, comme le Chihuahua ou le Yorkshire Terrier. Il est donc évident que la sensation de froid est plus intense chez ces deux derniers.

Cependant, il convient de mentionner que, même si nous avons un chien qui possède des caractéristiques adaptées au froid, s’il a toujours vécu dans un climat chaud, il peut rencontrer des difficultés dans des environnements froids car il ne s’est pas adapté dès les premières étapes de sa vie.

Les dangers du froid selon la race du chien

Plusieurs études ont étudié l’échelle du froid chez les chiens et ont conclu que les chiens de grandes tailles sont mieux préparés au froid. Il y a trois degrés de froid. Premièrement, il faut être vigilant et attentif à son chien lors des promenades. Une météo potentiellement dangereuse nous oblige à prendre des précautions pour garder un chien au chaud. Finalement, en cas de situation critique, il ne faut pas exposer le chien au froid pendant une période prolongée et le sortir uniquement pour qu’il fasse ses besoins. 

Des milliers de Sitters de confiance sont disponibles pour s'occuper de votre chien comme d'un membre de la famille !

Chiens de petite taille

Les températures comprises entre -1°C et 4°C peuvent présenter un risque pour certaines races de petits chiens. La prochaine limite qui peut être dangereuse est -4°C. La situation peut être critique lorsque la température descend en dessous de -6°C.

Chiens de taille moyenne

Comme pour les chiens de petite taille, entre -1°C et 4°C, il y a déjà des risques. Cependant, l’étape suivante s’étend de -4°C à -9°C. Elle devient critique à -12°C.

 Chiens de grande taille

Les chiens de grande taille commencent à entrer dans un état de risque lorsque les températures se situent entre -4°C et 1°C. Lorsqu’elles descendent en dessous de -9°C, elles sont potentiellement dangereuses. Finalement, lorsqu’elles descendent en dessous de -12°C, la situation devient critique.

Symptômes de refroidissement chez les chiens

En ce qui concerne les refroidissements chez les chiens, les symptômes les plus courants sont les suivants : frissons, dormir en position recroquevillée, mouvements lents, peau sèche, changements dans la respiration et recherche de chaleur.

  • Frissons : comme pour nous, les frissons sont le signe le plus évident qu’un chien a froid. Les muscles se contractent et se relâchent rapidement et de manière répétée, ce qui constitue un mécanisme du corps pour tenter de générer de la chaleur.
  • Changements dans la respiration : le froid affecte directement le système respiratoire, ce qui peut rendre la respiration plus difficile et même rendre malade. C’est pourquoi il est essentiel de prêter attention s’ils commencent à tousser ou s’ils ont du mucus dans les narines.
  • Recherche de chaleur : lorsqu’il est à l’intérieur de la maison, il recherche des sources de chaleur telles que le radiateur ou essaie de sortir sur le patio ou le balcon pour se réchauffer au soleil.
  • Dormir en position recroquevillée ou en boule : lorsque les chiens ont froid la nuit, il est fréquent qu’ils dorment recroquevillés sur eux-mêmes pour tenter de se réchauffer. En outre, il est normal qu’ils le fassent plus souvent que par temps chaud.
  • Mouvements lents : le froid provoque une raideur musculaire, il va donc moins bouger et de façon plus lente, car ses muscles et ses articulations lui causent une gêne. 
  • Peau sèche : les zones où notre chien n’a pas de poils sont plus susceptibles de se dessécher. Par exemple, la zone du nez, les aisselles, l’aine et l’extrémité des oreilles.

Comment réchauffer mon chien s’il a froid?

Lorsque les chiens ont froid la nuit, nous sommes souvent en train de dormir. Il est donc important de veiller à leur fournir de la chaleur. Préparez un lit bien rembourré et isolé du sol. Par exemple, si vous le jugez nécessaire, vous pouvez y placer une couverture.

Si votre chien dort dehors et que vous n’avez pas l’intention de le laisser entrer dans la maison, essayez de créer un endroit qui le protège du froid afin qu’il ne tombe pas malade. Dans ce cas, il est préférable d’utiliser une niche étanche dotée d’une couche isolante et de placer à l’intérieur un matelas épais et moelleux ainsi qu’une couverture.

Chien avec des vêtements

Cependant, les chiens ont également froid en hiver lorsqu’ils vont dehors. Si vous voyez que votre chien supporte mal le froid, vous pouvez lui mettre un pull ou un manteau, couvrant principalement son cou et son tronc. Toutefois, ce n’est pas une mauvaise chose de laver votre chien par temps froid, à condition de les nettoyer à l’eau chaude et de bien le sécher à la sortie.Un moment de grand froid chez les chiens peut entraîner une hypothermie, mais aussi des conséquences plus graves, comme des gelures à l’extrémité des oreilles ou de la queue, ou des brûlures dues au froid sur les coussinets des pattes. Il est donc important, si votre chien a eu froid, de lui appliquer dès que possible des sources de chaleur sans air, comme des coussins chauffants. Si son état est grave, emmenez-le chez le vétérinaire dès que possible.

Vous connaissez Gudog?

Gudog est une plateforme qui met en relation des dog sitters expérimentés avec des propriétaires de chiens. Notre plateforme permet à chaque propriétaire de trouver le dog sitter idéal, en facilitant la réservation et en garantissant un paiement sécurisé. Gudog est la meilleure alternative aux chenils.